Menu

C2D-AFOP

La densification du réseau de formation professionnelle agropastorale au Cameroun, parlons-en ! Spécial

La 11e session du Comité de Pilotage du Programme C2D-AFOP s’est tenue le 5 novembre 2014 à Yaoundé sous la présidence du Secrétaire Générale du Ministère de l’agriculture et du développement rural (MINADER). Au menu des échanges, l’évaluation du niveau d’exécution des activés prévues dans le programme annuel des activités budgétisées (PAAB) de l’année 2014, mais aussi la validation des projets de 33 nouveaux centres et 05 nouvelles écoles sur la base de leurs pertinences techniques, financières, sociales et environnementales.  Au total, le programme autorise à financer :
•    33 projets de centre (15 centres publics (12 MINADER, 03 MINEPIA), 12 centres privés, 05 centres communaux, 01 centre para public) ;
•    05 projets d’établissement  (05 écoles privées).
Cette affiche permet d’avoir une nouvelle configuration de la carte de formation au Cameroun, portant d’une part  à 75 le nombre de centres qui vont développer les formations d’exploitant agricole, de maître pêcheur, des producteurs en activités et les responsables des groupements et d’autre part à 26 le nombre d’écoles qui vont désormais former aux métiers de Conseiller Agropastoral, d’Entrepreneur Agropastoral et au métier de technicien en infrastructures, équipements ruraux et gestion de l’eau.

Résolutions

1-    L’ordre du jour de la session est adopté;

2-    Le PV de la 10ème session est adopté sous réserve de l’intégration des amendements apportés ;
3-    Le comité valide la reconduction des conventions avec les centres privés de première et deuxième génération;

4-    Le Comité de Pilotage valide les douze (12) projets de centre des centres publics sous-tutelle du MINADER pour un financement total d’un montant de un milliard treize million trois mille six cents (1 013 003 600)  FCFA ;

5-    Le Comité de Pilotage valide les projets de centre des trois centres publics  sous-tutelle du MINEPIA pour un financement total d’un montant de deux cent quatre-vingt-dix-neuf million trois cent vingt-huit mille deux cent quarante mille (299 328 240) FCFA ;  

6-    Le Comité de pilotage transmet avec avis favorable, au Ministre de l’Agriculture et du Développement Rural et au Ministre de l’Elevage des Pêches et des Industries Animales, pour validation, les douze (12) projets  de centre des centres privés pour un financement total d’un montant de un milliard six million deux cent cinquante-cinq mille six cents (1 006 255 600) FCFA ;

7-    Le Comité de pilotage transmet avec avis favorable, au Ministre de l’Agriculture et du Développement Rural et au Ministre de l’Elevage des Pêches et des Industries Animales, pour validation, le projet de centre du Centre de Formation Professionnelle Agricole (CFPA) de BINGUÉLA pour un financement total d’un montant de quatre-vingt-cinq million cinq cent quatre-vingt-deux mille trois cent (85 582 300) FCFA ;

8-    Le Comité de pilotage transmet avec avis favorable, au Ministre de l’Agriculture et du Développement Rural et au Ministre de l’Elevage des Pêches et des Industries Animales, pour validation, les cinq (05) projets  de centre des centres communaux pour un financement total d’un montant de Quatre cent vingt-huit million trois cent quatre-vingt-six mille cinq cent (428 386 500) FCFA ;

9-    Le Comité de pilotage transmet avec avis favorable, au Ministre de l’Agriculture et du Développement Rural et au Ministre de l’Elevage des Pêches et des Industries Animales, pour validation, les cinq (05) projets  d’établissement pour un financement total d’un montant de Cinq cent deux million cinq mille (502 005 000) FCFA ;

10-    Le calendrier de démarrage de la formation est validé.

Recommandations

1-    Les feuilles de présences doivent désormais être annexées aux PV des sessions du comité ;
2-    Les statistiques des jeunes insérés doivent être différenciées en hommes et femmes ;
3-    Le programme doit suffisamment communiquer sur ses réalisations de telle sorte que les jeunes soient informés de toutes les opportunités qui leur sont offertes ;
4-    Le programme doit suivre de près toutes les structures de formation anciennes et nouvelles et porter à tout moment à l’attention du président du comité de pilotage, toute dérive qui pourrait survenir ; un rapport circonstancié qui ressort la situation de chaque structure de formation doit être soumis au président du comité de pilotage à la fin du premier mois de fonctionnement.

M. KONAN, le directeur de l’AFD au Cameroun a par la suite pris la parole pour  transmettre aux participants la satisfaction exprimée par le Premier Ministre sur le fonctionnement des programmes ACEFA, AFOP et le PNDP, suite aux conclusions de l’évaluation du C2D, et qui réitère son soutien à ces programmes.
Il ajoute qu’une mission de l’AFD au Cameroun aura lieu le 15 mars 2015 avec pour objectif l’instruction du 3ème C2D. C’est une opportunité pour transférer un certain nombre de dispositifs à porter par l’Etat et ce transfert est une particularité retenue par le 3ème C2D.
Il ajoutera que l’enveloppe de ce 3ème C2D est d’environ 448 millions d’Euro sur huit (08) ans, pour permettre un transfert progressif des actions à l’Etat.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Retour en haut

Le Programme AFOP

Echos des centres et écoles

Tutelles

AFD SupAgro Disop AFEC SODECOTON iii Femafarc Far La voix du Paysant IPAVIC CIC