Menu

C2D-AFOP

A LA UNE

A LA UNE (6)

Le programme AFOP célèbre le 1000ième jeune installé



Le MINADER et le MINEPIA, tutelles du programme C2D-AFOP présideront le 22 Juillet 2015, la cérémonie du 1000ièmejeune installé. Par la même occasion, 160 moniteurs des centres arrivés en fin de formation vont recevoir des mains des  ministres leur attestation de Moniteur de Centre. Cette double cérémonie aura lieu à Bertoua dans la région de l’Est.  
C’est ici l’opportunité pour le C2D de faire un point d’étape sur l’efficacité de son action et montrer la contribution  de cet instrument au développement du Cameroun à travers la création des richesses et des emplois.

En savoir plus...

Les jeunes d’Edéa découvrent les métiers agropastoraux développés par le programme AFOP

Deux jours auront suffit pour que les jeunes d’Edéa soient convaincus de l’opportunité à saisir da le secteur agropastoral à travers les métiers proposés par le programme AFOP. C’était à l’occasion de la deuxième édition de la caravane de promotion et de valorisation des métiers agricoles qui s’est tenue du 02 au 03 Avril 2015. Ladite cérémonie, portée par le réseau des jeunes parlementaires « Espérance-Jeunesse » pour la promotion des politiques et actions en direction de la jeunesse et de l’enfance (REJE), a été personnellement présidée par le très honorable CAVAYE YEGUIE Djibril, Président de l’Assemblée Nationale, accompagné d’importantes personnalités dont : une centaine de députés et sénateurs, plusieurs membres du gouvernement et les partenaires au développement.

Le programme AFOP, invité à cette importante mobilisation, a saisi la vitrine qui lui a été offerte lors de l’animation de son stand et la participation aux conférences débats,  pour discuter avec les jeunes venus nombreux, sur la lutte contre le chômage par la formation et l’insertion professionnelle des jeunes dans les secteurs de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche.

Ainsi,à travers les interventions détaillées du chef de l’unité de communication du programme AFOP, représentant personnel du coordonateur national, les jeunes ont été  sensibilisés sur la nécessité de se faire former afin de réussir efficacement leur insertion professionnelle. Les témoignages des jeunes formés et insérés par le programme AFOP et présents auxdites conférences ont permis de rassurer les jeunes indécis.

A la fin de ces deux jours de communion avec les jeunes d’Edéa, il est ressorti que les éclairages apportés aux jeunes par le programme ont suscité de l’émulation auprès de ceux-ci. Les jeunes ont sollicité avoir des informations sur les lieux de formation (la localité des centres et des écoles) et les parcours de formation développés dans ces structures. C’est une preuve qu’ils sont vivement convaincus de l’action du gouvernement à travers le MINADER et le MINEPIA en faveur des jeunes comme acteur principal du développement agropastoral et rural au Cameroun.

En savoir plus...

08 mars 2015, le show au féminin à AFOP.

Du 03 au 08 Mars 2015, les femmes AFOP se sont mobilisées autour de plusieurs manifestations à caractères sportif et éducatif.

    L’activité la plus courue à l’occasion de la semaine de la femme a été la grande conférence débat organisée par les femmes AFOP le 06 Mars 2015 à 14 heures à l’hôtel Mansel sous le thème : « Insertion des jeunes formés par le programme AFOP, cas spécifique des jeunes filles ». Une centaine de participants ont suivi avec beaucoup d’intérêt l’expérience des 06 (six) jeunes filles insérées venues des 04 (quatre) coins du pays. Leurs témoignages ont suscité beaucoup d’admiration en même temps qu’ils ont édifié le public.
     Pierre Blaise ANGO, Coordonnateur National du programme AFOP dans son discours de bienvenue félicite les femmes AFOP pour avoir fait l’exception de poser les problèmes qui leur sont spécifiques. Le thème de la semaine est : « Mise en œuvre de la plateforme de Beijing au Cameroun : Bilans et perspectives ». Pour lui, il y a eu anticipation sur le thème d’aujourd’hui : « les femmes AFOP ont fait le choix de poser sur la table le cas pratique d’autonomisation au niveau des dimensions sociales, économiques et professionnelles de la jeune femme», l’a-t-il souligné.  AFOP étant un programme qui accompagne professionnellement les femmes, le Coordonnateur National a une fois de plus invité les participants à une réflexion autour de ces dimensions pour voir les difficultés spécifiques du genre femme dans leur intégration et leur autonomisation dans le domaine de l’agriculture et l’élevage.  
On peut relever de l’exposé de Mlle Sabiatou NGANDOM MFOKOU, responsable du volet accompagnement à l’insertion professionnelle que sur, 4 841 jeunes formés, 1 342 sont des femmes, soit 27,7 % de femmes et que sur 347 jeunes accompagnés à l’insertion par AFOP, 108 sont des femmes, soit 31,12% de femmes. Sur le plan financement, sur  499 737 809 FCFA octroyés aux jeunes, 157 239 389 ont été mis au profit des femmes, soit  31, 46%.
    De manière générale, les leçons qui ont retenu notre attention sont les suivantes :
a) Le soutien de la famille est déterminant pour réussir dans la formation et l’insertion des femmes,
b) L’appui du programme AFOP est nécessaire pour faciliter l’accès des femmes à la formation,
c) L’engagement et la motivation est déterminante pour réussir dans la formation et l’insertion des femmes,
d) Les activités agropastorales sont source de revenu,
e)  L’insertion sociale des femmes est difficile,
f) L’accompagnement du programme AFOP revalorise les métiers agropastoraux,
g) Les femmes n’ont pas les mêmes facilités d’accès à la terre que les hommes,
h) Les femmes formées et insérées  sont de plus en plus des « référentes » dans leur famille et leur territoire.
    Recommandations :
    A la sortie du débat lancé et au vu des difficultés rencontrées par ces jeunes filles membres du panel, il a été recommandé  au programme AFOP de :
i)    Sensibiliser le grand public sur les offres du programme AFOP,
ii)    Sensibiliser davantage les parents, les conjoints, les acteurs du territoire sur leur rôle déterminant pour l’insertion sociale et professionnelle des femmes dans les activités agropastorales (accès au foncier, reconnaissance sociale…),
iii)    Prendre  en compte  l’aspect genre lors du recrutement,
iv)    Soutenir davantage les jeunes femmes formées et insérées au plan financier et techniques,
v)    Accompagner la mise en réseau des jeunes formés et insérés,
vi)    Former les jeunes sur l’outil informatique.
Aux acteurs locaux/familles de :
i)    Faciliter l’accès des jeunes filles au foncier.
Aux jeunes filles/femmes de :
i)    Ne jamais se décourager quelques soit les difficultés,
ii) Aimer et valoriser ce qu’on fait.
    Parmi les autres activités, une marche sportive, une foire et exposition au niveau du boulevard du 20 Mai ont été menées. Le 08 Mars, pour finir les festivités en beauté, Mlle Marthe Lisette MVOTTO, Assistante de Direction a été primée « Madame AFOP 2015 ». Les femmes se sont séparées autour d’un buffet à la grande satisfaction de toutes.

En savoir plus...

Le programme C2D-AFOP élabore son PAAB!

Du 12 février au 12 mars 2015, le programme C2D-AFOP procède à l’élaboration du Programme Technique Annuel Budgétisé (PTAB 2015) qui associe à la définition des activités les moniteurs ,les directeurs des centres et écoles, les cadres des zones et de la Coordination nationale et des administrations.
L'exercice cette année vise à relever au cours de l'année 2015 trois grands défis que sont : (i) la consolidation des acquis en matière de démarches et outils de formation et insertion, (ii) la production des connaissance nécessaire à la construction d'un plaidoyer en matière de formation et insertion et (iii) la montée en puissance des chantiers institutionnels qui préfigurent de l'institutionnalisation au sein des ministères des acquis AFOP.
Une attention particulière sera accordée aux activités liées à l’insertion des jeunes formés porteurs de projet, à l'autonomisation des centres/écoles et à la formation des producteurs en activités, notamment les référents professionnels.
Les activités ainsi définies seront validées par le Comité de Pilotage qui se tiendra en début avril 2015.

En savoir plus...

L’agriculture familiale célébrée au Cameroun !

Du 2 au 5 février 2015 à Yaoundé, l’année internationale de l’agriculture familiale a été célébré au Cameroun sous fond de conférence sur le thème : « Quelle politique publique  d’accompagnement de l’agriculture familiale pour relever les défis de l’agriculture de 2ème génération au Cameroun ? ». Le Ministre de l’agriculture et du développement rural lors de son discours d’ouverture a appelé tous les acteurs à se mobiliser et à s’interroger sur comment rendre attractif le métier d’agriculteur. Ce défis est d’autant plus important que le Cameroun dispose d’un grand potentiel de production et constitue un véritable grenier pour les pays de l’Afrique Centrale
La Conférence avait pour objectif de proposer des orientations de politiques publiques, pouvant être mises en place afin d’accompagner l’agriculture familiale dans son développement pour relever les défis de l’agriculture de seconde génération au Cameroun.
Présidée par les ministres en charge de l’Agriculture et de l’Elevage accompagnés des partenaires techniques au développement à l’instar de la FAO, la conférence a permis de mettre en exergue les formes d’agriculture familiale et l’évolution des politiques publiques d’accompagnement des exploitations familiales au Cameroun. Aussi il ressort de ladite conférence un certains nombre de recommandations faites à l’endroit des autorités camerounaises en faveur de l’amélioration des conditions de vie et de travail des agriculteurs familiaux.

En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS

Le Programme AFOP

Echos des centres et écoles

Tutelles

AFD SupAgro Disop AFEC SODECOTON iii Femafarc Far La voix du Paysant IPAVIC CIC