Avertissement
  • JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 838

Menu

PCP-FOP : PTAB 2019 : formation, insertion et gouvernance à la une

PCP-FOP : PTAB 2019 : formation, insertion et gouvernance à la une

Dans un contexte de décentralisation, le PTAB 2019 adopté à l’issue des travaux des travaux de la 16ème session du COPIL du PCP-AFOP a posé les balises des actions à mener.

Ce n’est plus un secret de polichinelle puisqu’il est a été sorti de la bouche la plus autorisée celle du Président de la République Son Excellence Paul Biya à l’occasion de son discours d’investiture le 06 novembre 2018 « nous allons réaliser une véritable révolution agricole en modernisant nos moyens de production et en transformant davantage nos produits agricoles ». Cette interpellation du Chef de l’Etat a poussé le du Programme d’Appui à la Rénovation et au Développement de la Formation Professionnelle dans les secteurs de l’Agriculture, de l’Elevage et des Pêches- Phase de Consolidation et de Pérennisation (PCP-AFOP) à placer l’ensemble des actions à mener au cours de l’année 2019 sur trois grands piliers que sont la : la qualification des acteurs, l’accompagnement à l’insertion des jeunes et la gouvernance avec en toile de fond le perfectionnement et l’institutionnalisation du dispositif rénové.

Pour ce qui est de la qualification des acteurs en plus des formations initiales à l’issue desquelles près de 7000 jeunes post primaires et issus de secondaires seront formés, il faudra y ajouter des formations continues qui engagent 15700 producteurs et pêcheurs en activité, 30 bouchers, 38 employés de la SODECATON et 1000 membres des réseaux des jeunes insérés. Pour l’accompagnement à l’insertion des jeunes, 4000 Exploitants Agricoles (EA), 200 Maîtres Pêcheurs (MP) et 500 Entrepreneurs Agropastoraux (EAP) seront accompagnés à l’élaboration et à la finalisation de leurs projets. Enfin la gouvernance du dispositif fera appel au renforcement des organes de gouvernance et structures de formation, au renforcement des capacités des acteurs, au développement des mécanismes et procédures, à l’opérationnalisation de la mission d’inspection et le développement relation/synergie.

Un ambitieux programme au vu des défis qui s’imposent et des résultats attendus car bien entendu, il va falloir l’année prochaine défendre le bilan de l’année 2019. Place donc au travail et à l’atteinte des objectifs escomptés.
 






Laisser un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Connexion ou S'inscrire

Mot de passe oublié ? / Identifiant oublié ?