Menu

Success story : Bissila Véronique, la force tranquille

Success story : Bissila Véronique, la force tranquille

Aucun signe ostentatoire chez la jeune Exploitante Agricole formée à la CHASSAD de Mfou mais des résultats qui parlent.

C’est à Loua 1 chefferie petite localité de l’arrondissement d’Obala département de la Lekié qu’il faut aller chercher cette jeune dame qui au premier abord passe pour une inconnue ou mieux encore une jeune comme toutes celles de sa contrée. Et pourtant lorsqu’elle vous ouvre les portes de son exploitation agricole, votre curiosité ne cesse de grandir. Passionnée d’agriculture elle a toujours voulu comme elle-même le déclare « faire mieux que ma mère qui s’est occupée de nous grâce à l’agriculture ». Elle va même jusqu’à citer le Président de la République Son Excellence Paul Biya dans son discours à la jeunesse camerounaise le 10 février 2016 dans cet extrait devenu culte « La terre ne trahit jamais ».

C’est fort de tout cela que Véronique une fois sa formation achevée et sa demande de transfert validée regagne sa Lekié natale et se lance immédiatement dans la mise en œuvre de son projet dont le cœur est l’élevage du poulet de chair. Cet élevage est associé à la culture du maïs pure. Pour cela elle commence par des bandes de 400 poulets chacune dans un bâtiment en matériaux définitifs comprenant un bureau et un magasin. Elle va ajouter l’élevage de porcs et dispose de deux truies, un verrat et 20 porcelets. L’appui et le soutien inconditionnels de son époux monsieur Mvogo la poussent à diversifier ses activités. Pour ce qui est productions agricoles, en plus de la culture du maïs, la jeune EA4 s’est lancée dans la culture du cacao sur une superficie d’un hectare, du pistache sur un demie hectare, de la tomate et du manioc associé au macabo.

Le fruit de ce labeur fait d’elle non seulement une référence dans sa localité mais aussi dans l’arrondissement d’Obala. Les restaurateurs, rôtisseurs, acheteurs, vendeurs et revendeurs viennent s’approvisionner chez elle. Près de cinq bandes de 400 poulets chacune sont sortis de son exploitation au grand bonheur des foyers et des fins gourmets de l’arrondissement d’Obala. Malgré la jalousie et autres pratiques mystiques dont elle est victime, Véronique Bissila qui ne cesse de remercier le dispositif rénové de formation et d’accompagnement à l’insertion PCP-AFOP « Pour moi, je place le Programme PCP-AFOP à côté du Créateur, car ce Programme a changé ma vie » entend poursuivre l’extension de son exploitation et encourager les jeunes à la pratique de l’agriculture. Près de trente jeunes bénéficient d’une formation relai dans son exploitation.

Laisser un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Connexion ou S'inscrire

Mot de passe oublié ? / Identifiant oublié ?