Menu

Success story, Ludovic Christian Menye, une passion pour les abeilles

Success story, Ludovic Christian Menye, une passion pour les abeilles

Bien malin qui irait se frotter aux abeilles sans se faire piquer, mais Ludovic a su braver la peur et l’angoisse pour en faire ses partenaires et l’objet de sa passion.

Pour le natif du village Ekekam 3 dans l’arrondissement de Lobo, département de la Lekié sur l’Autoroute Yaoundé-Douala, la vie sans abeilles est impossible. Il suffit d’une seule question sur la culture du miel et de ses dérivés pour que le jeune Ludovic Menye vous fasse étalage de tout le savoir qu’il a sur l’apiculture. Il en parle à longueur de journée et lorsque vient le moment de découvrir son exploitation constituée de 65 ruches installées dont 37 colonisées associé à la culture du bananier plantain sur un hectare et du maïs sur un hectare également, il vous y conduit avec enthousiasme. Le temps d’une visite se transforme en un moment d’apprentissage où le visiteur devient l’apprenant et lui l’enseignant.

Formé à l’Ecole Pratique d’Agriculture de Binguéla et faisant partie de la 4ème promotion des Exploitants Agricoles du dispositif rénové de formation et d’accompagnement à l’insertion PCP-AFOP, Ludovic Christian Menye qui a bénéficié d’un appui du PCP-AFOP à hauteur de 1 500 000 francs CFA a réussi à s’intégrer dans un domaine où plusieurs jeunes camerounais se découragent facilement. De son exploitation, il produit actuellement 250 litres de miel, 10 kilogrammes de propolis et 30 kilogrammes de cire. Lui qui clame qui clame haut et fort « La terre ne trompe pas, elle nous donne de quoi manger, il suffit juste de bouger et se courber pour ramasser ce que nous produit la terre » n’hésite pas un seul instant à joindre ses paroles aux actes. En plus de la production du miel pour la consommation, il est question d’y adjoindre les vertus thérapeutiques et les produits dérivés sont nombreux et plusieurs personnes malades ont grâce à ses produits recouvert la guérison. La culture du maïs fournit du pollen qu’utilisent les abeilles dans la fabrication du miel.  De son exploitation, il n’entend pas s’arrêter en si bon chemin. A commencer par les abeilles dont il compte mettre sur 150 ruches à moyen terme et 500 à long terme et pour ce qui est du bananier plantain étendre à 04 hectares.

« Les mots sont petits lorsqu’il s’agit pour moi d’évoquer le Programme PCP-AFOP. A travers ce Programme, je m’occupe de ma petite famille et surtout mon carnet d’adresse s’est enrichi. Je souhaite que le Programme continue de nous tenir par la main » dixit Ludovic Christian Menye. Les jeunes de la région du Sud ont récemment bénéficié de son expertise à la faveur de la sollicitation d’un député pour une séance de formation en apiculture.

Autant de choses qui font envisager l’avenir avec optimisme et espoir à Ludovic Christian Menye et il en appelle à d’autres jeunes comme lui de s’adonner aux métiers agropastoraux car c’est l’avenir même de notre économie.

Laisser un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Connexion ou S'inscrire

Mot de passe oublié ? / Identifiant oublié ?